Pas à Pas, entreprise bienveillante

Le lundi 12 octobre, j’ai été invité par RMC, à Paris, pour assister à la cérémonie de remise des Trophées PME Bougeons-nous. Je n’étais malheureusement pas disponible, mais j’ai eu la chance de pouvoir compter sur Mathieu Calles, de Whaou Effect, pour me faire un compte-rendu de ce qui s’y est passé et pour discuter avec le lauréat du prix « PME Bienveillante ».
Selon le site des trophées, une PME Bienveillante « a pour ambition de faciliter la vie de ses salariés et intègre des préoccupations sociales et environnementales au service d’une dimension plus humaine de l’entreprise ».
PAS à PAS a été créée en 2007 et est active dans le support client SAP en France. Le capital de l’entreprise est détenu à 43% par ses collaborateurs : chaque année, 23% des bénéfices leur sont reversés. Chez Pas à Pas, un tiers des employés fait du télétravail et le turnover est proche de zéro.
Pour Jeroen Bent, co-fondateur de l’entreprise, cette idée de bienveillance renvoie à deux valeurs: le respect et le partage. Le partage se manifeste principalement sous la forme du partage de connaissance. Cela permet de créer un état d’esprit où chacun peut poser des questions à tous, à tout moment, nous dit Jeroen Bent. Cela motive les employés et instaure un sentiment d’appartenance.JeroenBent
Le respect est bien sûr le respect des clients, mais aussi de l’équipe elle-même – peu importe la fonction au sein de l’entreprise, le respect est dû à chacun et chacune. Le respect, à l’interne, se traduit dans le fait de donner aux employés les moyens de faire leur travail. Le télétravail en est un exemple et est un choix qui donne beaucoup de satisfaction, nous dit Jeroen, même si cela a demandé de vrais efforts pour être mis en place.
Ces valeurs sont donc de vrais leviers d’efficacité et de productivité. Lorsque l’on parle à Jeroen Bent, on est frappé de voir à quel point ces valeurs sont à la base de tout un modèle d’affaire. En mettant en avant le respect et le partage, les employés se sentent bien dans l’entreprise; le turnover est ainsi proche de zéro, ce qui permet des économies de temps – et donc d’argent – car il n’est pas nécessaire de former sans cesse de nouvelles personnes. Les clients de Pas à Pas – à 80% des PME – ressentent cela et apprécient de ne pas avoir à faire sans cesse à de nouvelles personnes; c’est ainsi qu’une vraie relation est tissée entre l’entreprise et ses clients.
On peut enfin se demander s’il y a quelque chose derrière ces valeurs, si l’on devrait percevoir quelque chose de plus froid ou calculateur. Jeroen Bent nous assure que non. La bienveillance est en première ligne. Il est important pour lui de pouvoir vivre sa vie professionnelle en adéquation avec ses valeurs, tout simplement. Il termine en insistant sur l’importance de la transmission à ses employés, de faire émerger une nouvelle génération de managers. « Ils sont tous meilleurs que moi », nous dit-il. C’est tout le mal qu’on lui souhaite!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s