Civil-Learning Tool: votre entreprise est-elle suffisamment responsable?

Dans mon dernier article, je présentais les 4 étapes de maturité d’un problème. Article à lire accompagné de celui sur les 5 étapes de la responsabilité sociale. Ces deux outils sont tirés de The Path to Corporate Responsibility, de Simon Zadek.

Les présentations étant faites, nous pouvons nous pencher sur le « Civil-Learning Tool ». Cet outil se base sur les deux précédemment cités, et est toujours tiré du même article. On peut le voir ci-dessus sous la forme d’un graphique. Sur l’axe vertical (c’est l’ordonnée ou l’abscisse, je ne suis plus très sûr…), on peut voir les 5 étapes de la responsabilité sociale. Sur l’axe horizontal (c’est l’abscisse ou l’ordonnée, je ne suis plus très sûr…), on lit les 4 étapes de maturité du problème. On peut voir également que l’aire du graphique se partage en deux zones: une zone claire d’opportunité et une zone plus foncée dites « risquée ».

En quoi consiste cet outil? C’est relativement simple. Imaginons une entreprise confrontée à un problème, comme par exemple l’importante empreinte carbone de ses fournisseurs. On peut estimer que la maturité de ce problème conduit à le situer au niveau « consolidé ». Il existe des pratiques et initiatives volontaires autour de cette question.

L’entreprise, de son côté, considère que cette empreinte carbone ne la concerne pas: c’est celle de ses fournisseurs pas la sienne. C’est la réponse officielle lorsque des journalistes ou les ONG viennent lui parler de cette question. On peut donc dire que l’entreprise se trouve à l’étape « défensive » en matière de RSE.

Partant de ces constats, il ne reste plus qu’à marquer d’une croix l’intersection de ces deux étapes sur le Civil-Learning Tool. En fonction de la position de cette croix, l’entreprise risque plus ou moins de problèmes; ou peut profiter de certaines opportunités. En l’occurence, notre entreprise se trouverait en pleine « Risky Red Zone », donc avec passablement d’ennuis en perspective! En d’autre termes, on peut dire que le développement organisationnel de notre entreprise est très en retard par rapport au niveau de conscience existant autour du problème de l’empreinte carbone des fournisseurs.

Le Civil-Learning Tool est donc un outil de diagnostic très simple, mais que je trouve particulièrement efficace. Il est d’autant plus efficace si l’on ne s’en sert pas que pour diagnostiquer. Qu’est-ce qui vous empêche de l’utiliser pour anticiper les problèmes à venir? Rien de tel pour prendre un peu d’avance sur ses concurrents que d’anticiper le développement d’un problème et de prendre les mesures nécessaires afin de profiter de nouvelles opportunités.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s