Responsabilité sociale en Suisse: une dichotomie

Il y a quelques mois, j’avais été interviewé par Chris Milton, pour lui donner mon avis sur le développement de la responsabilité sociale en Suisse. L’article a été publié ici.

Je n’avais rien révélé d’incroyable, il faut bien le dire. Mais j’avais tout de même soulevé un point: celui de l’ambivalente attitude de la Suisse par rapport à ces questions de RSE. En effet, selon moi, la Suisse est à la fois très concernée et sensible aux problématiques environnementales. Il est vrai que la nature a une grande place dans notre patrimoine! Et dans notre économie également: le tourisme est un secteur fondamental dans notre pays.

D’un autre côté, il me semble qu’il existe une tradition du secret – qu’il soit bancaire ou autre – qui empêche notre pays d’atteindre le niveau de transparence que l’on est en droit d’attendre lorsque l’on parle de responsabilité sociale. Le reporting RSE est par exemple méconnu et mal perçu.

Je voulais en parler ici, et connaître l’avis des lecteurs. Percevez-vous aussi cette dualité? Ou me serais-je trompé dans cette courte analyse?

Publicités

2 réflexions sur “Responsabilité sociale en Suisse: une dichotomie

  1. Bonjour Julien
    au delà des grandes multinationales, j’ai l’impression qu’en Suisse il existe de nombreuses PME familiales qui font de la RSE « sans le savoir ». Elles ne mettent pas forcements en place des référentiels RSE complets mais elles ont intégré « naturellement » dans leur fonctionnement des critères sociaux et environnementaux .

  2. En effet Cyrille, de nombreuses entreprises, plus ou moins grandes, font de la RSE sans le savoir. Il faut dire que de nombreuses pratiques de RSE découlent du bon sens. Si la fabrication de votre produit implique que 5% des matériaux que vous utilisez ressortent sous la forme de déchets, vous ferez plus d’économie que s’il s’agit de 10%. Et avant d’être perçu comme une mesure environnementale, c’est une mesure économique. De même, si vous traitez bien vos employés, ils auront tendance à rester dans votre entreprise. Ce qui coûte moins cher que de devoir en reformer tous les 6 mois à cause d’un turnover élevé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s