Sur quoi êtes-vous vraiment en concurrence?

CoopCoopération, collaboration, des mots qui sont sur toutes les lèvres dans le milieu des entreprises. Mais quand il s’agit de le faire vraiment…Les entreprises disent toutes vouloir collaborer entre elles, surtout sur les questions de développement durable, mais elles ne le mettent pas nécessairement en pratique.

Le frein est souvent le même: la confidentialité, la peur d’aider un concurrent, la peur de perdre un avantage concurrentiel, etc.

Comment expliquer alors que Pepsico et Coca-Cola collaborent pour créer des systèmes de réfrigération plus performants?! Pepsi contre Coca, c’est une des rivalités les plus connues dans le monde des affaires. Alors les voir collaborer, c’est plus qu’étonnant, non? Si je suis Pepsi, et que je trouve un moyen plus efficace de réfrigérer mes boissons, pourquoi voudrais-je partager cette découverte avec mon plus grand concurrent?

Dans son excellent Big Pivot, Andrew Winston pose une question plus que pertinente: sur quoi êtes-vous vraiment en concurrence? Pepsico et Coca-Cola ne sont pas en concurrence sur les systèmes de réfrigération. Ils le sont sur la marque, sur le goût. Certes, il se trouvera peut-être 1 ou 2 personnes qui choisiraient un Coca plutôt qu’un Pepsi pour des questions de réfrigérations, encore que…

Dès lors, pourquoi ne pas collaborer sur la réfrigération?! Non seulement, ce n’est pas nouveau, collaborer ainsi permet de réduire les coûts. Mais aussi et surtout, je crois que, de plus en plus, vos parties prenantes vont attendre de vous que vous passiez le mot si vous avez élaboré une technologie plus propre. S’il existe une façon de réfrigérer des boissons qui pollue moins, le but n’est pas de la garder pour soi, mais d’essayer de sauver la planète en la diffusant.

La prochaine fois que vous aurez des doutes sur le bien-fondé d’une collaboration, posez-vous cette questions: sommes-nous vraiment en concurrence sur cet aspect? La réponse peut être oui, auquel cas il faudra sans doute abandonner ou tout au moins revoir les termes de la collaboration. Mais si la réponse est non, foncez, vous aurez tout à y gagner!

A lire également sur le sujet, Cooperation in Sustainable Business: 4 Key Success Factors.

Coca-Cola lutte contre l’obésité, vraiment?

fat manUn excellent article, écrit par le non moins excellent Jo Confino, pose la question de savoir si les récentes déclarations de Coca-Cola quant à son désir de s’engager contre l’obésité ont beaucoup…de poids.

Comme le dit très bien l’article, il est difficile de faire partie de la solution, si l’on fait clairement partie du problème. Certains diront que c’est toujours mieux que rien. D’autres estiment que c’est peine perdue.

J’avoue ne pas savoir où me positionner. Que pourrait vraiment faire Coca-Cola pour lutter contre l’obésité, sachant que son business principal est de vendre des boissons trop sucrées?

Est-ce qu’une solution consistant à proposer des alternatives est valable ou serait-elle une façon de se libérer du problème? Coca-Cola pourrait avancer que les gens ont le choix entre boire leur eau et boire leur boisson sucrée, et qu’à partir de là, il s’agit d’une question de responsabilité individuelle, chacun étant libre de faire ce qu’il veut.

Est-ce qu’au contraire, Coca-Cola devrait s’orienter progressivement vers la vente de boissons saines, sans (trop de) sucre? A la manière d’une entreprise se tournant progressivement vers des fournisseurs « fair-trade » ou des produits bios.