Les 3 composantes des déchets

TerracycleDans son ouvrage Revolution in a Bottle, Tom Szaky nous explique qu’il existe trois composantes à tous les déchets:

  • La forme,
  • L’intention, et
  • le matériau.

Sur la base de cela, on peut trouver trois façons de traiter ces déchets:

  • Si l’on a recours aux trois composantes, on parle de réutilisation: si je récupère une bouteille de coca pour y mettre de l’eau, je réutilise aussi bien sa forme, que son intention (conserver un liquide comestible) et que son matériau.
  • Si l’on a recours qu’au matériau et à la forme, on parle d’upcycling – ou surcyclage – on détourne donc l’intention de l’objet de base. Terracycle utilise par exemple des bouteilles vides pour y stocker l’engrais qu’elle produit et vend.
  • Si l’on a recours uniquement au matériau, on parle bien sûr de recyclage: on recycle par exemple plusieurs bouteilles en PET pour en faire un habit en fibres synthétiques.

A partir de ces considérations, je pense que toute entreprise devrait se poser des questions sur ses produits. Pour son packaging, ne pourrait-elle pas réutiliser ou « upcycler » le déchet produit par une autre entreprise? Ne pourrait-elle pas créer un nouveau produit à base d’un déchet, comme par exemple les sacs produits par Freitag?

Ce qui m’interpelle, c’est la simplicité de ces principes: trois composantes, dont le « mélange » débouche sur trois façons de traiter des déchets. Les solutions sont parfois si simples!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s