Taxe au sac: la responsabilité individuelle rencontre la responsabilité collective

En ce début d’année, un changement important se fait ressentir dans certaines communes – notamment la mienne – en ce qui concerne la gestion des déchets. Jusqu’à présent, chaque ménage payait une taxe fixe annuelle pour ses poubelles. Depuis le 1er janvier, en plus de cette taxe (qui a pu être revue à la baisse selon les communes), nous devons payer une « taxe au sac ». Par exemple, un sac de 35 litres coûte désormais CHF 2.- (environ 1.6 euro). Il s’agit de mettre en œuvre le principe de « pollueur-payeur »: plus je produis de déchets, plus je paie.taxe au sac

Je suis très intéressé à voir comment vont réagir les individus face à cette problématique typique de responsabilité sociale! Quelle va être la réaction des « vous et moi », eux qui sont d’ordinaires si prompts à critiquer – à juste titre – les entreprises qui cherchent à contourner l’application du principe de pollueur-payeur? Les ménages auront à leur disposition des stratégies similaires à celles utilisées par le entreprises:

  • Valorisation des déchets: tri, recyclage, compost…
  • Réorganisation de la supply chain: les ménages vont-ils opter pour des fournisseurs proposant des produits avec moins d’emballage ou un packaging 100% recyclable?
  • Transfert de déchets: à la manière de certaines compagnies exportant leurs déchets vers des pays où il est moins cher de les traiter (et où l’on est moins regardant en matière de normes environnementales et de sécurité), on peut imaginer que les individus amènent leurs déchets vers des communes ne pratiquant pas ces mesures.

J’insiste, les individus sont confrontés à des questionnement typiques de RSE; nous sommes là dans l’espace commun entre responsabilité individuelle et responsabilité collective. Je ne sais pas si les pratiques des entreprises vont influencer celles des individus, ou vice-versa, mais je suis persuadé qu’il sera intéressant de se repencher sur la question d’ici quelques mois!

Publicités

5 réflexions sur “Taxe au sac: la responsabilité individuelle rencontre la responsabilité collective

  1. Je trouve personnellement ça très bien! Je m’efforce de limiter mes déchets au jour le jour, malheureusement en discutant avec des collègues ou amis je me rends compte qu’ils sont loins d’être comme moi! Un ami venu cuisiner chez moi pour le réveillon a été étonné de me voir reprendre un carton jeté dans la poubelle normale et lui faire une gentille boutade sur le tri des déchets. Son seul argument (bête et méchant) était « ppfff ouais non mais tu me prends pour qui? Je ne trie pas moi! ». Devant tant de betises, j’ai bien peur que la seule solution soit de toucher au porte monnaie!

  2. Bonjour Julien, sur le principe je trouve très bien et ne me braque pas sur ces sacs, mais il y a tellement de perversion derrière et également un marché très juteux et beaucoup d’argent à se faire (comme toujours).

    Par exemple, on voit proliférer des compacteur de déchets pour ménages, les modèles de qualité autour des Chf. 1’000.– et en même temps, on voit poindre la taxation des déchets au poids…. J’ai appris que des discussions étaient en cours au niveau Cantonal pour envisager d’arrêter le ramassage du papier, de retirer les collecteurs de PET et autres mesures encore plus malhonnête de leurs parts. Cela veut dire, zéro recyclage pour les personnes âgées et/ou personnes sans voitures pour aller à la déchèterie et qui ne vont pas faire trois kilomètres à pied avec 20 kilos de déchets.

    Un petit exemple de stupidité parmis d’autres, la pharmacie de St-Prex ne reprend plus les médicaments ouverts depuis le 1er janvier à cause des emballages…

    En Allemagne, ils reviennent en arrière en équipant de plus en plus de centres de traitement des déchet de robots de tri, et cela est beaucoup plus efficace.

    Ce dont je suis sûr, c’est que ce sont des mesures nécessaires, mais certainement pas la solution idéale.

    PS : Je pense également que nos WC vont prendre un rôle de plus en plus multi-fonctions ce qui n’est pas forcément non plus de l’écologie appliquée.

  3. Merci pour ces retours, Marion et Bertrand. Vos réactions me confortent dans l’idée qu’il s’agit de responsabilité sociale pour individus! Il faut mettre un prix sur les déchets pour que ça marche; la porte est ouverte à tous les excès, etc.

    Je crois que cela vaut vraiment la peine de refaire le point d’ici quelques mois, pour voir la tournure qu’auront pris les événements!

  4. J’adhère à ton point de vue, Julien. Il faut savoir que nous avons toujours payé pour l’élimination de nos déchets, mais par le biais de taxes annuelles ou d’impôts donc cela se voit moins… c’est juste un transfert qui fait prendre conscience aux gens que leurs habitudes quotidiennes ont un coût. L’inquiétude générée me paraît incroyable quand on pense que la taxe « au sac » existe depuis plus de 30 ans dans d’autres coins de Suisse.

    Concernant les déchets dans les toilettes, c’est carrément stupide puisque 1. c’est nocif pour l’environnement et 2. le financement du fonctionnement de la STEP qui traitera ces déchets est assuré par une taxe facturée au consommateur d’eau… donc cela ne change rien au fait que l’on paie forcément d’une manière ou d’une autre pour éliminer ses déchets.

  5. Merci pour ta contribution Sarah! C’est intéressant que tu parles de « transfert », car j’avais hésité à faire un paragraphe sur l’aspect « internalisation des externalités » – qui est un aspect important du concept de pollueur-payeur. Là encore, un parallèle intéressant avec la responsabilité sociale des entreprises. On ne paie finalement que ce que l’on pollue, ce qui paraît bien normal!
    Merci également pour tes précisions concernant les toilettes. Je suis passablement inquiet à ce niveau-là parce que comme tu le dis, on va le payer, mais le coût ne se voit pas « immédiatement ». On a donc l’impression d’économiser CHF 2.- de sac poubelle. Il sera là aussi intéressant de se renseigner sur les « dégâts collatéraux » de ce côté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s