Peut-on encore croire les entreprises?

ScandaleAu cours de ces dernières semaines, divers scandales liés à la responsabilité sociale d’entreprises ont été dévoilés. Qu’il s’agisse d’Ikea et ses tartes aux matières fécales, ou d’Amazon et ses conditions de travail, il y a de quoi lire, discuter, argumenter, s’offusquer et j’en passe. Même si on peut considérer que cela n’a rien de très étonnant – si je peux acheter des livres à 4 euros sur Amazon, c’est bien parce qu’ils font des économies quelque part – je reste tout de même interloqué par une chose.

On parle ici d’Amazon et d’Ikea, deux entreprises phares. Deux entreprises qui incarnent le business du XXIe siècle: commander ses livres sur internet, monter soi-même ses meubles à la maison, tout cela me paraît faire partie de l’expérience de vie contemporaine. Si ces compagnies sont « so 2010’s », comment est-ce possible qu’elles se retrouvent empêtrées dans de tels scandales?

Et surtout, si je ne peux pas croire que ces entreprises si représentatives de notre époque se comportent de manière responsable, en qui vais-je croire? Si je ne peux pas avoir confiance en elles, en qui vais-je avoir confiance?

Pourquoi ces compagnies ne peuvent pas être des exemples pour les autres. Pourquoi doit-on toujours, à un moment donné, être déçu par les agissements d’une entreprise?

Et pourquoi cette compagnie qui ne déçoit pas ne serait pas la vôtre?