Responsabilité sociale: n’oubliez pas la base

On dit souvent qu’en matière de responsabilité sociale, il faut gagner la confiance et le soutien du top-management. Cela ne fait pas un doute, car pour être vraiment efficace, la RSE doit s’implanter tant au niveau opérationnel qu’au niveau stratégique.

Cela étant, l’on serait mal avisé d’oublier les autres niveaux hiérarchiques de l’entreprise. Que le CEO soit au point avec la stratégie et les objectifs, c’est une bonne chose. Mais si le reste des employés n’est pas au clair avec ce que fait l’entreprise en termes de développement durable et d’éthique, cela ne sert pas à grand chose.

timberlandNEWEarthkeepers[1]J’ai récemment fait des achats dans un magasin Timberland. J’aime leur collection Earthkeepers, qui propose des vêtements avec du coton bio ou encore des chaussures dont la semelle est – partiellement – composée de matières recyclées. Je ne connais pas tous les détails, alors j’ai profité d’être sur place pour demander plus d’informations à la vendeuse. Et malheureusement, elle n’en savait pas beaucoup plus que moi…

N’est-ce pas dommage que la personne qui est en contact direct avec l’extérieur, avec le client, ne puisse pas lui « vendre » ce concept au mieux? Je me suis permis de lui demander si des gens de chez Timberland venait pour la former expressément sur cette collection et ses avantages. Elle m’a répondu que non, qu’il y avait bien des gens qui venaient pour le merchandising ou d’autres choses, mais pas pour la renseigner sur les aspects développement durable de ces produits. Cette vendeuse a toutefois pu me présenter certains aspects, mais pas de manière exhaustive ni systématique. Très compétente au demeurant, elle m’a dit avoir la possibilité de se renseigner – de sa propre initiative donc – sur internet.

A quoi bon proposer des produits « eco-friendly » et avoir (eu) un CEO très actif sur internet, si dans le même temps la base de votre entreprise n’est pas formée pour vendre ces mêmes produits? Il est temps de mettre sur pied des formations « responsabilité sociale » pour vos employés. Tous vos employés…

Publicités

3 réflexions sur “Responsabilité sociale: n’oubliez pas la base

  1. Entièrement d’accord. Si l’on prend l’exemple de Lush, les vendeuses sont toujours très bien formées sur l’impact environnemental des produits et savent présenter la démarche de l’entreprise. Et cela fait toute la différence.

  2. Merci Marion, c’est sûr que c’est important. Dans le cas de Lush, il me semble que leurs produits sont eco-friendly dès le départ, non? Or, dans le cas de Timberland, il s’agit plutôt d’une transition, de nouveaux produits. J’ai l’impression qu’il s’agit d’un problème d’adaptation à une nouvelle stratégie. Cette adaptation n’a pas été faite comme il le fallait car l’on n’a pas pris les mesures nécessaires me semble-t-il.
    C’est peut-être aussi un signe selon lequel Timberland n’est pas aussi impliqué dans cette politique responsable que l’entreprise ne veut bien le dire…

  3. Pingback: Numérique et environnement: entre impacts et solutions | Responsabilité sociale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s