Interview – Fernando Terry, Ecotransferts

Fernando TerryAujourd’hui, nous rencontrons Fernando Terry, fondateur et directeur du bureau d’études Ecotransferts, spécialisé dans le montage de projets liés au développement des emplois verts. Précédemment, il a fondé et conduit  le programme Syni  (entre 1997 et 2008)  spécialisé dans l’intégration professionnelle des jeunes universitaires dans la coopération internationale.

1.   Quelles sont les raisons qui vous ont motivé à travailler sur les green jobs?

Je suis convaincu qu’il y a un grand besoin de transférer massivement, les compétences cleantech nécessaires, pour améliorer notre performance en termes d’utilisation des ressources naturelles et énergétiques.

Pour agir en cohérence avec les priorités du processus mondial de transition vers l’économie verte que nous vivons, nous cherchons à établir quels sont les domaines porteurs de croissance dans cette transition, ou encore quelles formations sont nécessaires pour répondre aux besoins des entreprises, en transition vers une production plus propre.

Les Cleantech et les emplois verts sont les éléments clés pour performer dans notre processus de transition vers l’économie verte. Cela implique des investissements stratégiques importantes, pour démultiplier les transferts de savoirs-faire et de technologies cleantech. Nous voulons faire notre petite contribution pour réussir ensemble ce défi.

La transition vers une production plus propre intègre, dans son analyse, une réalité complexe par : le respect des ressources, une performance accrue dans l’utilisation de ressources environnementales et un regard transversal sur la chaîne de création de valeur, allant de l’Eco-conception d’un produit ou service, à la valorisation des déchets suite à leur consommation.

L’économie verte englobe des valeurs qu’Ecotransferts partage complètement. Notre contribution se fait, par notre recherche constante d’amélioration de notre performance, dans l’innovation d’affaires liée aux emplois verts et aux cleantech. Le bureau d’études Ecotransferts est né de cette réflexion.

Grâce à notre participation dans l’étude franco-suisse sur les besoins en compétences par les entreprises cleantech CLEANEV, Ecotransferts pourra proposer des services de conseil et de soutien répondant à la demande des entreprises souhaitant réaliser leur transition vers une production plus propre.

L’étude CleanEV nous a montré que les entreprises, notamment les PME, souhaitent réaliser cette transition mais elles ont encore de la difficulté à projeter le « comment le faire ? ». Nous mettons, au service des PME, notre savoir-faire en matière de transition vers une production plus propre, notamment, dans le cadre de la coopération internationale visant la transition verte. Lire la suite

Publicités