RSE: les premiers secours

Le 10 septembre était la Journée Mondiale des premiers secours. Et s’il fallait porter les premiers secours à une entreprise en matière de responsabilité sociale, comment procéderions-nous? Trois propositions:

  1. Rédiger un rapport RSE. Ce qui se mesure s’améliore, dit-on. Pourquoi ne pas créer un rapport RSE? Si l’on suit des guidelines telles que celles proposées par la Global Reporting Initiative, on va être amené à utiliser des indicateurs, et donc mesurer sa performance en la matière. Cela permettra d’identifier les aspects posant le plus de problèmes.
  2. Identifier ce qui est pertinent par rapport au core business. La responsabilité sociale, oui, mais pas n’importe comment. Il convient de se concentrer sur ce qui est véritablement au coeur des activités de l’entreprise: que fait l’entreprise, et comment le faire de manière responsable? C’est peut-être l’occasion de réviser la vision-mission-valeurs.
  3. Stakeholders mapping. Identifier ses stakeholders et établir une stratégie de dialogue avec ceux-ci. Pour être responsable, il convient de savoir sur qui on a un impact, et qui a un impact sur soi.

Quelle est la première étape pour rendre une entreprise responsable? Je penche pour la 2e solution, mais peut-être peut on mieux faire? Ou alors conviendrait-il de travailler sur ces 3 aspects en parallèle?

Publicités

Une réflexion sur “RSE: les premiers secours

  1. Pingback: RSE: les premiers secours | RSE et Développement Durable | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s