Rétrospective – Perspectives – Détermination

Alors que l’année 2021 s’est achevée, chacun est amené à tirer le bilan d’une année à nouveau pas comme les autres, et à envisager les perspectives pour l’année à venir. Nous ne sommes toujours pas arrivé à ce que l’on a trop rapidement appelé la nouvelle normalité, le « new normal ». Nous sommes toujours dans une situation entre-deux. En attente de sortie de pandémie.

A vrai dire, cela ne m’a pas empêché d’avancer. C’était important pour moi d’entretenir ce sentiment d’aller de l’avant. Il a simplement fallu admettre que le chemin allait s’avérer encore plus tortueux que d’habitude! Moi qui ai l’habitude de préparer tous les trois mois une vision pour les 90 jours à venir, je me suis souvent retrouvé à mi-parcours abasourdi par la tournure des événements. Je me suis souvent senti dans la peau du Capitaine Haddock, dans ce meme bien connu où on le voit, l’air perdu, dire « What a week, heh? » et Tintin de lui répondre « Captain, it’s Wednesday »!

Faire un bilan serait trop long, mais j’aimerais souligner quelques highlights, qui ont bien résumé mon année.

À l’Institut des sciences de l’environnement, nous avons organisé, à deux reprises, une session de « Shut up and Write ! » en ligne. Cette initiative s’est avérée extrêmement utile. Non seulement elle a aidé nos collègues à se concentrer sur leur écriture, à une époque où ils sont constamment dérangés par des emails, des appels téléphoniques, des réunions, des notifications d’applications… mais elle a également contribué à créer un sentiment de communauté, d’appartenance, alors que la plupart d’entre nous travaillaient à domicile.

En lien avec cela, j’ai réalisé qu’aider les autres est le meilleur moyen de s’aider soi-même. En servant les autres, on peut renforcer l’image de soi en tant que personne indépendante, proactive et forte. Je ne peux que recommander aux personnes qui se sentent victimes de la situation de trouver un moyen, quel qu’il soit, d’aider leur prochain.

Au niveau de mes activités de consulting, j’ai été embauché pour coacher une personne qui débutait dans un nouveau rôle de leader global de la durabilité dans une entreprise internationale. Nous avons travaillé sur des questions de responsabilité sociale, de durabilité, de leadership ainsi que de management. Une expérience passionnante pour moi – et, je crois, utile pour cette personne! J’espère pouvoir obtenir de nouveaux mandats de ce genre en 2022.

Pour ce blog, j’espère pouvoir y écrire plus souvent. J’aimerais l’intégrer dans ma routine matinale, quelque part entre mon réveil à 05h30 et le début du travail à 08h30. Si l’un ou l’une d’entre vous à des conseils pour les habitudes d’écritures, je suis preneur!

Surtout, je souhaite pour 2022 que le « nous » devienne de plus en plus grand, et que notre « présent » s’étende dans le temps. Que notre sens de la communauté s’élargisse, pour inclure toujours plus de personnes dans notre cercle, et que nous prenions en compte dans ce que nous faisons maintenant une vision de plus en plus à long terme. Je souhaite que ce soit votre cas, votre sentiment. Je sais que les lecteurs et lectrices qui passent par ici réalisent un travail incroyable tout au long de l’année. Continuons sur cette voie, la seule possible, avec optimisme et détermination.

Cette entrée a été publiée dans Autre. Bookmarquez ce permalien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s